Les points essentiels à savoir sur le permis de conduire international

Si vous vous déplacez hors de l’UE, votre permis français peut être étendu afin de conduire provisoirement dans quelques contrées. Pour d’autres, il vous faudra un permis de conduire international. Qui peut acquérir ce permis ? Quelles sont les procédures à entamer pour solliciter votre permis international ? Quels sont les pays qui peuvent profiter du permis international ?

Description du permis international

Dans quelques contrées étrangères non-européennes, vous aurez la possibilité de conduire provisoirement avec uniquement votre permis de conduire français. Par contre, dans d’autres contrées, le permis international vous sera imposé à part votre permis français. Ce document n’est autre que l’interprétation de votre permis de conduire français. Il permet la conduite des mêmes classifications de véhicules (moto, auto…) que celles de votre permis français.

À titre d’exemple :

  • Au Québec, vous pouvez rouler avec un permis de conduire français durant six mois ;
  • Si vous désirez conduire aux États-Unis, votre permis de conduire français remontant à plus d’une année sera ample pour une escale de moins de trois mois ;
  • En Nouvelle-Zélande, un permis de conduire français suivi d’une traduction certifiée conforme autorise la conduite durant un an.

Pour découvrir plus d’informations sur le plan juridique, visitez https://www.aide-juridique.net !

Demande de permis de conduire international en France

À partir du 30 mai 2018, la numérisation a pris de l’ampleur. Vous devez, d’un côté, effectuer une pré-demande en ligne. Le tout se fait à travers un téléservice existant sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés ou ANTS. Afin de vous brancher au téléservice, il vous faudra vos identifiants FranceConnect (identifiant et mot de passe de votre compte Ameli.fr ou Idn.laposte.fr ou Impots.gouv.f. Vous pourrez aussi vous servir de l’ANTS.

C’est envisageable de vous créer un compte si vous n’en possédez pas. Il vous faudra les documents ci-après : le duplicata de votre permis de conduire, un justificatif d’identité et un justificatif de domicile remontant à moins de trois mois. Si vous avez une nationalité étrangère, vous devrez aussi ajouter d’autres documents. Si vous êtes résident de l’UE, issu de Suisse Monaco, vous devez par exemple fournir un duplicata de votre résidence en France à compter d’au moins six mois.

Bénéficiaires d’un permis de conduire international

Vous pouvez solliciter votre permis international si vous vous trouvez en résidence normale en France. Vous devez aussi posséder un permis octroyé dans l’une des contrées ci-après : Allemagne, Autriche, France, Bulgarie, Belgique, Danemark, Croatie, Estonie. Sans oublier Finlande, Hongrie, Grèce, Italie, Lituanie, Lettonie, Monaco, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Pologne, Roumanie, République tchèque, Slovaquie. Cela concerne également le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suisse et la Suède. Deux bases sont essentielles pour pouvoir effectuer une demande de permis international.

Vous devez d’abord posséder un permis de conduire national valide. Ensuite, votre permis ne doit jamais avoir subi une annulation, un retrait ou une suspension. D’ailleurs, vous ne pourrez pas  solliciter un permis international que pour la ou les classification(s) dont vous possédez. Vous n’avez pas la possibilité d’acquérir un permis international C si votre permis français est un permis B à titre d’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.